Portrait de Gérard LARGUIER

Né en 1938, Gérard LARGUIER devient l’élève en 1956 du célèbre affichiste Paul COLIN puis entre à l’Académie JULIAN en 1960.

Il habite depuis 1979 au BATEAU LAVOIR à Paris – lieu historique s’il en est de l’histoire de l’Art dont il sera le Président de 1981 à 1984. Il possède également un second atelier établi dans un ancien presbytère à la frontière de la Lorraine et de la Champagne-Ardenne.

Le Fonds National d’Art Contemporain, la Bibliothèque Nationale, l’Assemblée Nationale, le Musée du Sport ainsi que de nombreux autres Musées et collections publiques ou privées en France et à l’Etranger possèdent déjà plusieurs de ses œuvres.

En 1963 a lieu sa première exposition personnelle à la Galerie de la Madeleine à Bruxelles (Belgique). Puis de 1965 à 1975, il expose ses œuvres en plusieurs villes d’Europe. A PARIS (Galerie du Pont Neuf, Galerie Raymonde Cazenave et Galerie Art/Contacts) ; à LYON (Galerie 3), à BOURGES (Maison de la Culture), à BOURG-EN-BRESSE (Galerie Cimaise). Egalement au CHATEAU DE VASCOEUIL ; à GENEVE (Galerie de l’Exclamation), à BALE (Art’4) et à HEIDELBERG (Galerie Griesebach).

En 1972, il conçoit la maquette du programme de l’Opéra de NICE pour les 80 ans de Darius MILHAUD et illustre le livre de L.LEWIN, PHANTASTICA. Il réalise également l’affiche du scénographe Jacques POLIERI pour les Jeux Olympiques de Munich.

En 1976, il obtient le Prix NICHIDO et expose à TOKYO et OSAKA. La même année – ainsi que l’année suivante – il est sélectionné par la Revue GALERIE DES ARTS parmi les 30 Créateurs d’Aujourd’hui en compagnie d’artistes tels que Soulages, Alechinsky, Matta, etc…

De 1977 à 1979, il expose de PARIS (Centre Georges Pompidou & Fiac) à BOGOTA (Alliance Française) en passant par MONTREAL (Galerie Eaton), TOURS (Galerie Davidson), METZ (Ecole des Beaux Arts), PEROUGES (Maison des Princes) ou bien la Fondation Strafor. Il obtient aussi le Prix du Salon d’Automne ainsi que le Prix International Paul AUBE et le grand prix de Biarritz..

Il participe également à diverses manifestations telles que l’Art Vivant à Paris, le Musée du Futur, Artistes Pilotes d’Aujourd’hui ainsi qu’au Salon Grands & Jeunes d’Aujourd’hui à PARIS (à qui il restera fidèle jusqu’en 1986).

Lors des Jeux Olympiques de Moscou en 1980, la Galerie Gérard Laubie (PARIS) lui organise une grande exposition sur le thème du sport. La même année, il obtient le Prix JEANNE GATINEAU consacré à la FEMME et participe, dans le cadre de « l’Evolution Pierre CARDIN » à l’Exposition EUROPEAN TRENDS IN MODERN ART à PARIS, BRUXELLES & NEW YORK..

De 1981 à 1983, ses rendez-vous artistiques l’amènent du Palais des Congrès de MONTE CARLO à la Galerie IA ORANA de Dilbeek (Belgique), de la Biennale de BREST à la Biennale de MADRID en passant par la Galerie Schemes de LILLE, la Galerie Carlier au TOUQUET et l’Espace 3 de TROYES. Il participe également aux Expositions « L’Art & La Mode » à l’ESPACE CARDIN, « Du Marathon au Football» au CENTRE NATIONAL D’ART CONTEMPORAIN de PARIS, «GOAL » à la Maison de la Culture de MULHOUSE, « Des Peintres et des Sports » à la Fête de l’Humanité de la COURNEUVE, « L’Art & la Danse » au CHATEAU DE VENDOME, « L’Art & Le Sport » au Musée d’ECHIROLLES. Puis la Société VALEO le choisit pour décorer son stand lors des « 24 Heures du Mans ».

Au cours des années 1984 – 1985 – 1986, ses œuvres sont montrées de SCHEVENINGEN (Hollande) à BORDEAUX ( Galerie de France) & PARIS (Galerie Valmay), de BARCELONE (Espagne) à la Chapelle Saint-Jacques à VENDOME puis aux BAUX-DE-PROVENCE, DEAUVILLE et à l’Hôtel de Ville de NANCY. Le Musée de SAINT-PAUL-DE-VENCE l’invite également en hommage à ses « Vingt ans de Carrière ».

En 1987, il est nommé Secrétaire Général de la Commission Culturelle du Football Français. A ce titre, il anime jusqu’en 1991, la vie culturelle de la Ligue Nationale et organise notamment, pour la Fédération Française, le PRIX MICHEL PLATINI et deux grandes expositions internationales, « LE FOOTBALL ANNONCE LA COULEUR » et « FOOTBALL EN COULEURS ».

Cependant ses fonctions n’entravent en rien la continuité de sa carrière artistique qui le fait exposer à la Galerie Jean Pierre Joubert Avenue Matignon à PARIS puis à CAEN (Galerie du Beaupré), à MONACO, COURCHEVEL, BRUXELLES encore une fois, ANNECY (Centre Bonlieu) ou NEW YORK. Il est également invité au Château Stanislas de COMMERCY (France) et à la Galerie Nettis du TOUQUET.

En 1992, il est invité d’Honneur du Salon « ART & SPORT » de la ville de PARIS, puis va de NANTES à NANCY ou La BAULE. Enfin, c’est la Notices Gallery de SINGAPOUR qui accueille ses œuvres.

L’année suivante, en 1993, c’est au tour de la Jonathan Nattis Gallery de HONG KONG de faire découvrir sa peinture au public du Sud-Est asiatique. Aussitôt après une monstration est organisée au Sultanat de BRUNEI au cours de laquelle la Famille Régnante acquiert une dizaine d’œuvres. Cette même année, exposition à la Sandy Carlson Gallery de DENVER (U.S.A.) puis à l’ISTO de MUNICH (Allemagne).

De 1994 à 1997, outre quelques expositions à Paris dans les galeries Alias, V.I.A, Corianne, à l’Espace Cardin et au Salon de Mars, il découvre l’Italie à la Galerie Astrolabio de MESSINE, puis retrouve le Japon à OSAKA et la Suisse à GSTAAD (lors de la POLO SILVER CUP) et à ZURICH (Galerie SPIEDEL).

En 1998, le Comité Français de la Coupe du Monde de Football l’invite au Centre International des Médias pour animer et peindre la COUPE DU MONDE. De cette expérience en découle une exposition itinérante à travers la France d’une trentaine de toiles inaugurée à l’ASSEMBLEE NATIONALE lors des Journées du Patrimoine en 1998 et reprise pour la réception des Equipes de France et du Cameroun, le 20 Octobre 2000.

En 1999, les Arènes d’ARLES lui demandent de peindre une toile de grand format pour les adieux de Marie SARA en utilisant la même technique que pour le Mondial. La même année, la Direction des PARCS & JARDINS de la Ville de PARIS lui demande de présenter, à l’occasion de la manifestation « PALMIERS ENTRE SOLEIL ET OMBRE » une série d’œuvres sur le thème des Jardins dans une Serre Chapelle, Porte d’Auteuil à PARIS. Il en découlera en Mai/Juin 2000, une Exposition au CHATEAU DU GRAND JARDIN à JOINVILLE-EN-VALLAGE (France), organisée par le Conseil Général de la Haute Marne et le Président du Conseil à l’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement. Cette exposition « APRES LA TEMPETE, LE PRINTEMPS » relate également par quelques toiles et deux « installations » la forêt assassinée lors de la tempête de décembre 1999.

Parallèlement Gérard LARGUIER expose à l’Auditorium Saint Germain des Prés à Paris pour le Colloque Européen de Psychanalyse, une dizaine de toiles sur le « Rêve Freudien », œuvres qu’ARTE, dans le cadre de son émission METROPOLIS a choisi de présenter (Du Rêve à l’œuvre d’Abraham SEGAL).

Puis il expose au Musée de l’UNESCO à BEYROUTH (Liban) et décore, en 2001 et 2002, les Villages Officiels de la Fédération Française de Rugby lors des TOURNOIS DES SIX NATIONS. Il décore également le Village Officiel du Spectacle donné par le CADRE NOIR DE SAUMUR au POPB de PARIS-BERCY en Janvier 2002. Ensuite il participe à l’Exposition sur le Tennis lors des Internationaux de France à ROLAND GARROS en 2002 ainsi qu’à l’Exposition « Sport dans l’Art d’Aujourd’hui » à la Banque d’Etat du LUXEMBOURG, exposition pour laquelle une dizaine d’œuvres lui ont été demandées.

En 2003 et 2004, Gérard LARGUIER participe à de nombreuses expositions en Italie, Musée de MURLO, Bibliothèque Nationale de FLORENCE, Accademia d’Arte de MONTECATINI, etc… - sur les thèmes de « BACCHUS » et « HOMMAGE à MAGNELLI ». Ces expositions sont également montrées en France à l’ESPACE BATEAU LAVOIR (PARIS) et en Roumanie au Musée de CLUJ.

En Novembre et décembre 2004, au Trait D’Union à NEUFCHATEAU, il présente une grande exposition sur la FOULE, les PALIMPSESTES, la CHRONIQUE DU XX° SIECLE et les CHEFS-D’ŒUVRE REVISITES, autant de thèmes développés pour ses futures expositions.

De Janvier à Août, il est Artiste-Résident à NEUFCHATEAU où il crée, sur le thème « LES PORTRAITS DANS LA VILLE » un labyrinthe où s’entremêlent Passé et Présent de la Cité. Cette Résidence est montrée au TRAIT D’UNION lors d’une exposition se déroulant du 3 Juillet au 30 Septembre 2005.

Parallèlement, du 4 Juillet au 4 Septembre 2005, se tient au Château Stanislas à COMMERCY une exposition intitulée « GERARD LARGUIER – PARCOURS 1965 – 2005 » montrant 40 ans du travail de l’artiste.

Du 2 au 24 Février 2006 au Centre Culturel Jacques Brel à THIONVILLE se déroule une exposition personnelle sur les thèmes des PARCS & JARDINS, des FOULES et des CHEFS D’ ŒUVRE REVISITES

En 2006 également, exposition personnelle à PARIS (Espace Bateau Lavoir), puis au Musée du Cheval à GONDRECOURT-LE-CHATEAU ainsi qu’au Casino DE BOURBONNE-LES-BAINS sur le thème du Cheval..

En Mars 2007, il expose de nouveau à l’Espace Bateau Lavoir à PARIS puis participe au Salon ART-METZ en Avril.

En Octobre de la même année, sélectionné par les membres du Jury, il participe à METZ à l’opération l’ « L’Art Dans la Rue »(Commerc’ART) organisée par l’Agence 109 à Paris.

Novembre/Décembre 2007, il est l’invité d’honneur des Artistes Lorrains à NANCY.

Janvier/Février 2008 a lieu une exposition personnelle de l’Artiste sur le thème des Mémoires à l’Hôtel du Département de la Meuse (BAR LE DUC) autour du triptyque « Guerre & Paix » depuis peu intégré aux collections départementales et installé à la Gare TGV Meuse.

De Février à Mai 2008, l’artiste réalise une fresque commandée par l’ANDRA, consacrée à la Mémoire environnementale autour du Laboratoire de Bure pour son hall d’accueil. Lors de l’inauguration de l’œuvre, en Juin 2008 et pendant tout l’été, exposition personnelle dans le Bâtiment d’Accueil du Public du Laboratoire.

11 JUIN 2008

« L’ART ENTRE EN GARE DE MEUSE »

Installation d’une fresque réalisée par l’artiste « GUERRE & PAIX » qui donnera lieu à un reportage FR3 (voir lien sous la photo de l’artiste).

Du 6 Juin au 30 Août 2008, exposition personnelle au Musée National de BOURBONNE-LES-BAINS autour des «Parcs & Jardins » et des « Chefs d’œuvre revisités ».

Toujours en 2008, il participe – dans le cadre de l’Atelier ART CORPUS – aux Journées Portes Ouvertes de MONTREUIL ainsi qu’à l’Exposition « DE QUOI ON SE MELE » à l’Espace JEMMAPES à Paris.

Pour ce qui est de 2009/2010, entre projets et réalisations, la liste est non exhaustive qui va de l’habillage des Archives d’AREVA à Houdelaincourt (Meuse) à sa participation en tant que « Grandes Signatures » au SALON D’AUTOMNE DE LUNEVILLE ainsi qu’à une exposition personnelle à la MAISON DE LA CULTURE & DES LOISIRS de Metz en Novembre 2009 et Janvier 2010 sur le thème « LES MEMOIRES & AUTODAFES ».

Commande par le MEMORIAL CHARLES DE GAULLE à COLOMBEY-LES-DEUX-EGLISES d’une oeuve sur la Réconciliation Franco-Allemande.

Réalisation d'une fresque de 2m40 sur 10m pour la Commune de SOULAINES DHUYS représentant la vie quotidienne d'un bourg du XVIIème siècle à nos jours.

NOVEMBRE 2010

FRIGO-ARTS

Il participe à la vente aux enchères au profit de la Banque Alimentaire de Paris et Ile de France

NOVEMBRE – DECEMBRE 2010

EMOI EMOI

Exposition de groupe EXPRESSIONS/CONSEIL GENERAL DE LA MEUSE

Il présente ses AUTODAFES au MUSEE DE L’ART SACRE à SAINT-MIHIEL

Durant l’année 2010, il réalise une fresque de 2m40 sur 10 mètres pour la Commune de SOULAINES

DHUYS dans l’Aube représentant la vie quotidienne d’un bourg du XVIIème siècle à nos jours.

LUMIERE & TRANSPARENCE

Novembre 2010, habillage des Archives d'AREVA, oeuvre de 1.600m2 réalisée par l'artiste sur le thème des serres en collaboration avec l'équipe d'Art on Wall.

2010 – 2011

Atelier artistique organisé pour les élèves du Lycée Charles de Gaulle dans le cadre de l’amitié Franco-Allemande durant l’année scolaire – réalisation par l’artiste d’une œuvre pour la Mairie de Chaumont.

2011

CHE VUOI

Revue de psychanalyse « du féminin » n°36 – La Rumeur Libre Edition

« Femmes entre les lignes » pages 49/50 de Gérard LARGUIER

2012

EST MAGAZINE

N°703 – 4 Novembre 2012

Reportage couleurs par Pascal NAJEAN

GERARD LARGUIER en son atelier parisien au BATEAU LAVOIR

Couverture et pages 8 & 9

2012

Juillet à Septembre

EFFET DE FEMME

Exposition de groupe EXPRESSIONS/CHATEAU STANISLAS – COMMERCY

2013

22 Mars – 25 Mars

Invité d’Honneur du SALON DES ANTIQUAIRES ET DE L’ART CONTEMPORAIN – l’artiste présente à cette occasion un vingtaine de toiles de ses « chef-d’œuvres revisités ».

6 Juin – 11 Juillet

SPORT EN MOUVEMENT

Il présente à cette occasion aux ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA MEUSE à BAR-LE-DUC une dizaine de toiles sur le sport dont « LA VIE EN BLEU » symbolisant la victoire de l’Equipe de France à la Coupe du Monde 1998.

8 Novembre – ler Décembre

Exposition personnelle à la DOUERA – NANCY/MALZEVILLE – exposition intitulée « PARCOURS …. »

Développant quelques-uns de ses thèmes favoris, AUTODAFES, DECHIRURES, FORET, EROTISME et MEMOIRE.

Septembre 2013 – Eté 2014

« UN REGARD NEUF SUR UN SIECLE DE MEMOIRE »

Résidence de l’artiste sur le thème 14/18 avec l’EDUCATION NATIONALE et LE CONSEIL GENERAL DE LA MEUSE ;

Sont concernés les élèves âgés de 12 à 15 ans des collèges des villes de VERDUN – STENAY – SAINT-MIHIEL & BAR-LE-DUC.

Résidence labellisée par la Mission du Centenaire GIP national.

^